Permis de travail

Travailler temporairement au Canada

Chaque année, le Canada délivre plus de 150 000 permis de travail. Les étrangers qui souhaitent travailler au Canada devraient s’informer sur les exigences de base et sur ce que leur futur employeur pourrait devoir faire. Dans de nombreux cas, les employeurs doivent obtenir une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) pour embaucher un travailleur étranger.
Une EIMT est un document d’Emploi et développement social Canada / Service Canada qui permet à un employeur d’embaucher un travailleur étranger dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires.
Les employeurs qui embauchent des travailleurs étrangers dans le cadre du Programme de mobilité internationale :

  • n’ont pas besoin d’obtenir une EIMT;
  • doivent payer des frais relatifs à la conformité de l’employeur et soumettre un formulaire d’offre d’emploi (PDF, 1,56 Mo) à Citoyenneté et Immigration Canada avant que le ressortissant étranger qu'ils embauchent ne présente une demande de permis de travail.
    • Cela ne s’applique pas aux employeurs qui désirent embaucher un étranger qui est admissible à demander un permis de travail ouvert.

Les types de travailleurs suivants sont dispensés d’une EIMT, mais ont besoin d’un permis de travail :

  • Travailleurs régis par des accords internationaux
    Cette catégorie regroupe :
    • les professionnels;
    • les commerçants;
    • les investisseurs.
  • Personnes qui participent à des programmes d’échange
    • programmes d’échange pour les jeunes,
    • programmes d’échange pour les enseignants,
    • autres programmes conjoints.
  • Époux
    Cette catégorie regroupe :
    • les époux ou conjoints de fait de certains étudiants étrangers qui étudient à temps plein (l’époux ou le conjoint de fait ne doit pas étudier à temps plein);
    • les époux ou conjoints de fait de certains travailleurs qualifiés étrangers.
    • les époux ou conjoints de fait qui se trouvent au Canada et qui ont été parrainés au titre de la catégorie du regroupement familial par un citoyen canadien ou un résident permanent et qui ont demandé la résidence permanente.
  • Les travailleurs qui sont admissibles à un permis de travail dans le cadre d’un accord fédéral-provincial ou fédéral-territorial
    • Les accords entre le gouvernement du Canada et les gouvernements provinciaux ou territoriaux peuvent comprendre des dispenses spécifiques du processus d’obtention d’une EIMT. Vérifiez si vous êtes admissible à venir au Canada dans le cadre d’un accord fédéral-provincial ou fédéral-territorial.
  • Travailleurs désignés par une province ou un territoire pour l’octroi de la résidence permanente
    • Le travailleur doit avoir une offre d’emploi d’un employeur établi dans cette province ou ce territoire.
  • Les personnes qui travaillent déjà au Canada et qui ont demandé la résidence permanente dans le cadre du Programme des travailleurs qualifiés (fédéral), du Programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral) ou de la catégorie de l’expérience canadienne
    • Le travailleur doit avoir reçu une évaluation de recevabilité positive pour sa demande de résidence permanente et avoir un permis de travail qui expirera au cours des quatre prochains mois pour être admissible.
  • Personnes faisant l’objet d’une mutation au sein d’une entreprise
    • Travailleurs qui ont été transférés aux opérations canadiennes de la compagnie.
  • Universitaires
    • Chercheurs, conférenciers, professeurs invités et autres.
  • Étudiants qui participent à des programmes d’enseignement coopératif
    • Étudiants étrangers qui étudient au Canada et effectuent un stage ou un placement professionnel dans le cadre d’un programme d’enseignement coopératif.
  • Travailleurs appartenant à un ordre religieux
    • Personnes qui s’adonnent à des œuvres caritatives ou religieuses.
  • Autres
    • Personnes qui ont besoin de travailler pendant leur séjour au Canada, comme les personnes attendant le résultat d’une demande d’asile.

Programme des aides familiaux résidents

  • Programme des Aides familiaux résidants

À partir du 30 novembre 2014, les aides familiaux auront accès à deux nouvelles voies vers la résidence permanente. Apprenez-en davantage sur ces modifications au Programme des aides familiaux.
Des changements au Programme des aides familiaux du Canada sont entrés en vigueur le 30 novembre 2014. Découvrez en quoi ils pourraient vous concerner :

  • Si vous n’avez pas travaillé au Canada dans le cadre du Programme des aides familiaux résidants et que votre employeur a soumis sa demande d’étude d’impact sur le marché du travail auprès de Service Canada après le 30 novembre 2014 :
    •  vous devez présenter une demande de permis de travail régulier.
  • Si vous n’avez pas travaillé au Canada dans le cadre du Programme des aides familiaux résidants et que votre employeur a soumis sa demande d’étude d’impact sur le marché du travail, qui a reçu une décision favorable, auprès de Service Canada le 30 novembre 2014 ou avant cette date :
    • vous pouvez présenter une demande de permis de travail dans le cadre du Programme des aides familiaux résidants (voir les instructions sur cette page).
  • Si vous possédez déjà un permis de travail au titre du Programme des aides familiaux résidants et que vous souhaitez le prolonger ou changer d’emploi et travailler pour un autre employeur qui convient d’un arrangement pour que vous résidiez à son domicile :
    • vous pouvez présenter une demande de permis de travail au titre du Programme des aides familiaux résidants.
  • Si vous choisissez de ne pas vivre dans la maison de votre employeur, vous quitterez le Programme des aides familiaux résidants :
    • Vous devrez présenter une demande de permis de travail régulier. Votre employeur actuel ou futur devra obtenir une nouvelle étude d’impact sur le marché du travail avant que vous puissiez présenter votre demande.
    • Le travail que vous accomplirez à titre de résidant peut compter en vue de l’expérience de travail requise pour présenter une demande au titre de la voie d’accès Garde d’enfants ou Soins aux personnes ayant des besoins médicaux élevés.

Les aides familiaux résidants sont des personnes qui sont qualifiées pour fournir sans supervision des soins à domicile à des enfants, à des personnes âgées ou à des personnes handicapées. Les aides familiaux résidants doivent habiter dans la résidence privée où ils travaillent au Canada.